Délégationdu Rhône

Accueil Familial de Vacances

Une famille de vacances témoigne

Après avoir accueilli pour la première fois un enfant dans le cadre de l’Accueil Familial de Vacances (AFV), une famille de vacances nous livre son témoignage, comment elle a cheminé dans son engagement, comment elle s’y est préparée. Elle nous fait part des nombreuses découvertes partagées avec l’enfant et d’un réel enrichissement mutuel.

Sébastien Le Clézio Secours Catholique

Notre vie était bien remplie par le quotidien, les activités des uns et des autres, le travail, les loisirs, les enfants. Le temps défilait à 100 à l’heure. J’avais le sentiment de passer à côté de quelque chose, de ne pas donner du sens à ma foi. J’ai été interpellée par la campagne d’affichage du Secours Catholique, « Aidons-nous les uns les autres », et par un article de presse présentant les familles de vacances qui accueillent un enfant issu d’une famille en situation de précarité, cumulant diverses difficultés sociales et financières.

Nous nous sommes laissé le temps d’y réfléchir, de faire germer cette idée. Nous avions bien sûr des questions : comment agir si l’enfant posait des difficultés ? S’il ne supportait pas d’être séparé de sa famille ? S’il ne s’entendait pas avec mes enfants ? Prenait-on le risque de gâcher nos vacances ? Mais le Secours Catholique nous a rassurés car l’association dispose d’une permanence téléphonique 24 h/24 pour accompagner les familles de vacances.

Nous étions motivés, solidaires, confiants en nos capacités pour concrétiser ce projet. Nos enfants ont été surpris par notre démarche, ils nous ont fait confiance et se sont déclarés volontaires.

Le jour J arrivé, les parents de Moussa nous ont fait une entière confiance, et ont fait preuve d’une grande ouverture. Nos cultures, nos modes de vie, nos origines, notre religion sont différents. Les premières vacances ont été un formidable enrichissement mutuel. Chacun a cheminé vers l’autre, et l’adaptation s’est faite naturellement. Moussa a vécu des expériences nouvelles. Il a découvert le plaisir de la lecture, la joie des jeux en famille, le bonheur de se baigner dans l’océan pour la première fois. Il s’est émerveillé devant des choses ordinaires, que nous ne remarquions même plus.

Nous sommes heureux d’avoir osé relever ce défi, d’avoir ouvert les portes de notre maison, et d’avoir donné à nos familles respectives une nouvelle dimension concrète de partage et d’amour.

Imprimer cette page

Faites un don en ligne